Hungerstreik

Soutenons la lutte
des prisonniers
politiques Palestiniens

Plus de 1500 Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes ont entamé une grève de la faim le 17 avril, Jour Mondial des Prisonniers Palestinines. Les prisonniers se trouvent dans des geoles situées en Israel même. Selon l’organisation Adamir, qui défend leur droits, Israel détient actuellement 6'300 prisonniers politiques, dont 500 qui se trouvent en dötention administrative (arrêtés sans raison, sans accusation et pour une durée indéterminée).

 

Les prisonniers exigent la cessation de l’arrêt en cellule isolées, la suppression de la détetion administrative, plus de visites des membres de la famille, des possibiités de formation en prison et l’installation de téléphones publics

Les prisonniers palestiniens subissent la torture, des traitements inhumains et humiliants, et les soins médicaux sont insuffisants, écrit Marwan Barghouti, un dirigeant de la résistance Palestinienne emprisonné depuis 2002 et dont une lettre a été publiée récemment dans le New York Times. Depuis 1967, plus de 50 prisonniers sont morts par suite du manque de soins médicaux alors que 70 prisonniers sont mort des suites des tortures infligées.

www.nytimes.com/2017/04/16/opinion/palestinian-hunger-strike-prisoners-call-for-justice.html

Amnesty International décrit les conditions de détention des Palestiniens dans les prisons israéliennes avec les morts „cruelles et illégales“. La politique inhumaine d’Israel et l’emprisonnement des Palestiniens des territoires occupés dans des prisons à l’intérieur d’Israel est une violation flagrante de la quatrième convention de Genève. Le résultat de cette pratique est d’empêcher les visites de la famille, puisque les parents ne sont pas autorisés à se rendre en Israel.

www.amnesty.org/en/latest/news/2017/04/israel-must-end-unlawful-and-cruel-policies-towards-palestinian-prisoners/

L’organisation Adamir appelle à soutenir les revendications des grévistes de la faim au moyen des médias sociaux, de lettres aux politiciens de son propre pays et aux politiciens israéliens, de manifestations et de campagnes du type BDS.

www.addameer.org/news/take-action-palestinian-political-prisoners-launch-mass-hunger-strike

L’Association Suisse-Palestine se joint aux appels à soutenir activement la grève de la faim Elle condamne les violations de la quatrième convention de Genève et exige du Conseil Fédéral qu’il s’engage pour le respect de cet convention par Israel